Créer un site internet

saison 2010

02 AVRIL ENTRAINEMENT SUR LE BUGATTI AU MANS :

Premier entrainemant de la saison, ça commencera par le superbe circuit Bugatti du Mans, que j'adore et que je connais pas trop mal. Mes ambitions pour cette année : gagner 3 secondes sur l'année dernière soit finir dans les environs des 1"50"50.

Pour la première session, ce sera compliqué : une demi heure avant de partir, je suis monté en pneus pluie car ils annoncaient une journée de flotte, mais à ma grande surprise la piste et sèche et le temps magnifique. Je décide donc de monter les pneus slicks en urgence, pour aller rouler. Une fois la mécanique finie, j'enfile la combi et là !!!!!! quelques gouttes d'eau commencent à tomber. Je décide de partir quand même car la piste n'est pas encore mouillée, on doit être 4 ou 5 seulement à partir. Au bout du deuxième tour, à l'accel du raccordement je me mets une grosse équerre et me retrouve debout sur les cales pieds. Du coup j'abandonne la session.

Deuxième session, cette fois la piste est vraiment détrempée et je pars avec les pneus pluie. J'ai pas trop confiance car je ne connais pas trop ces conditions difficiles. Fin de session en 2"11"50. Je suis assez content.

Je ne ferai pas la troisième session, car la piste n'est pas assez humide pour rouler en pneus pluie et pas assez sèche pour rouler en slicks. Une journée difficile, avec trop peu de roulage, on fera mieux la prochaine fois.

 

17 ET 18 AVRIL AU VIGEANT :

Un gros week end de roulage s'annonce avec O3Z. Je compte sur ce week end pour préparer  ma course du mois de aout. 2 x 25 min et 2 x 45 min par jour, ça va être dur à tenir.

La première journée se déroulera avec mes slicks de l'année dernière. Ils commencent à être un peu "secs" et usés, la météo est de la partie donc ça devrait bien se passer. Les chronos ont du mal à descendre et la moto bouge beaucoup en début de journée. J'arrive à attraper un 1"58"69 avant la pause déjeuner, mais j'ai l'impression de forcer et la moto a des mouvements de chassis pas trop rassurants. En continuant les réglages durant l'après midi, la moto commence à devenir beaucoup plus saine, et je prends du plaisir au guidon. Je vois bien qu'il ne faut pas que je force de trop car mes pneus glissent pas mal. Je finirai la journée en 1"56"79, loin de mon record.

Après avoir changé mes pneus et installé les tous nouveaux Dunlop D211GP Racer, on va pouvoir commencer à faire parler la poudre. La météo est toujours au rendez vous et je pars avec mes deux slicks neufs, les deux ou trois premiers tours, je fais gaffe pour roder les pneus, et je n'arriverais pas ensuite à trouver de bons tours, mais ça me permet de continuer à régler la moto. Plus les sessions s'enchainent et plus je prends la mesure des pneus qui sont formidables. Le pneu arrière en 190 permet vraiment de mettre du gaz sur l'angle sans jamais décrocher. A la fin du week end , je décroche un 1"54"17 à 3 centièmes de mon record, et je sens que la moto et le pilote peuvent aller plus vite.

Un bon week end de préparation pour la course, mais les sessions de 45 min sont vraiment trop longues.

 

16 MAI A DIJON :

Après une longue et fastidieuse route, j'arrive au circuit de Dijon Prenois, j'installe les barnum, la toile de tente, et au dodo car demain une grosse journée.

Un peu d'appréhension monte en moi : je ne connais pas du tout le circuit, à priori la ligne doite est immense, et je regarde autour de moi, il n'y a quasiment que des 1000. Ca va être dur dur. Je monte sur la moto et enchaine les tours pour découvrir un superbe circuit, avec une ligne droite de fou, des virages dans tous les sens avec de gros denivelés, de gros appuis, je suis conquis, il ne reste plus qu'à mettre du gaz sur les prochaines sessions. Il fait froid et gris, espérons que la météo se tienne. Première session je roule en 1"33"84, je suis loin de ce que je voulais car j'esperais descendre sous les 1"31. Au fur et a mesure des sessions les chronos descendent et je m'habitue aux trajectoires et aux mouvements de la moto dus au denivelé important. Je finis la journée avec un super 1"30"43, ça devrait payer pour la course des rookies au mois de juin. Objectif, refaire ce chrono en qualifs.

 

04-05-06 JUIN COURSE DES ROOKIES A DIJON :

Parti le Jeudi après midi de bonne heure, je vais pouvoir faire le contrôle administratif le soir même, et ainsi je pourrai attaquer par le contrôle technique de bonne heure le vendredi matin. J'installe mon camp et dodo car il est déjà 23 h 30.

Vendredi matin, comme prévu, je passe mon contrôle technique sans problème, et je décide d'aller me promener car mes sessions d'essais libres ne commencent que cet après midi. Je pars donc faire le tour du circuit à pied et essaie de me remémorer les trajectoires. Une fois le tour terminé, je rentre à mon stand et là malheur, j'ai perdu les clefs de ma moto et je n'ai pas de double. Je suis sûr de les avoir perdues en faisant le tour du circuit, mais dans le doute, je fouille partout dans le camion et dans mon stand, mais rien à faire, elles ne sont pas là. Je pars donc refaire le tour du circuit en scrutant le sol, mais je ne les retrouve pas et personne ne les a ramenées à l'orga O3Z. J'ai compris, maintenant je planquerai un double des clefs de moto et de camion dans le camion au cas où. Le week end commence super mal, mais bon... Ma femme m'envoie les doubles des clefs par transporteur et je les reçois samedi matin à 8 h 00. Donc pas trop le temps de souffler car je pars en qualif à 8h30.

1 ère qualif, je pars avec un pneu arrière neuf, et froid car je n'ai pas pu mettre les couvertures chauffantes. Je décide de rouler tranquil dans les premiers tours, le temps de chauffer et de roder le pneu. Il ne manquerait plus que je me mette par terre! Le manque de roulages du vendredi me manque car je ne suis pas trop à l'aise et brouillon dans les trajectoires. Heureusement que je suis venu rouler 15 jours avant quand même. Au bout de quelques tours je commence à trouver mon rythme et les trajs. Je vois un tour clair qui se profile, donc on va pouvoir mettre du gaz pour assurer un chrono avant la deuxième qualif. Je regarde mon alfano et je vois un 1"30"12. Je suis bluffé car je ne pensais pas être dans ce rythme là et je pense qu il y a encore un peu de marge. Au transpondeur je suis retenu en 1"29"969 je suis 6 ème et 2 ème 600, j'ai du mal à y croire.

2 ème qualif, je pars devant pour bénéficier de tours un peu plus tranquilles et c'est au bout du troisième tour que je vois mon alfano qui indique 1"29"949, donc je pense avoir amélioré un peu. Quelques tours plus tard je me retrouve dans le trafic et impossible de retenter de tapper un chrono, donc je rentre pour économiser mes pneus pour la course. Au final je n'aurai pas amélioré, par contre mes concurrents oui, du coup je suis 10 ème et 3 ème 600. Je suis super content et j'ai du mal à réaliser.

Troisième ligne pour le départ, va pas falloir mollir sinon je vais me faire déboiter par tous les 1000 dans cette super ligne droite. Je pars pas trop mal et je pense que je suis 12, je bouchonne derrière un 1000 dans le sinueux et j'arrive à le passer juste avant la ligne droite. Je n'aurai pas assez d'avance pour ne pas qu il me redouble et en plus il y a drapeau jaune car un pilote a chuté au bout de la ligne droite, je suis donc 10 ème. Les autres pilotes devant sont trop loin et il va falloir maintenir cette place, je continue à cravacher et là de nouveau un drapeau jaune car il y a encore un pilote qui a chuté, je prends encore une courbe et drapeau rouge. J'étais finalement 9 ème. Deuxième départ, ils reclassent les pilotes en fonction des chronos qualifs et non pas des positions de la première partie de course. Du coup je repars 8 ème car il manque deux motos. FEU VERT gaz et c'est reparti pour 8 tours de folie, j'arrive à attraper un groupe de 7 pilotes et je pars avec eux, on arrivera à creuser un écart sur les autres. La vitesse à laquelle roule les gars devant est impressionnante, je m'accroche mais je ne peux en aucun cas en doubler. Au bout du quatrième tour, je tente un dépassement sur deux pilotes qui se bastonnent et rentre beaucoup trop fort dans la courbe, je suis obligé de relever et de prendre le bac, à environ 170km/h. Je ne tombe pas mais je perds une poignée de secondes et beaucoup de places car je ne repars que 28 ème alors que j étais 8 ème. Il me restera trop peu de tours pour remonter. Au final je finis 22 ème avec un chrono de 1"29"394. http://dsrt.e-monsite.com/album-cat-1-230983.html.

 

06-07-08 JUILLET COURSE DES ROOKIES AU VIGEANT :

Nouveau départ avec le camion chargé à bloc, je pars dès le mercredi après midi car les essais libres commencent dès le jeudi. Ca fait un week end beaucoup trop long, du mercredi au dimanche parti, le temps est long car je suis tout seul et je viens d'être papa. Comme tous les week end de course montage du stand, contrôle technique et administratif. Je suis boulé au technique car ils passent toutes les motos au sonomètre et je n'ai pas installé le DB killer. Après installation, tout rentre dans l'ordre.

Jeudi après midi : trois sessions d'essais libres dans une chaleur etouffante, ça va être dur. Première session, il faut se remettre dedans car ça fais deux mois que je n'ai pas roulé, j'arrive tout de même à rouler en 1"56"11, à deux secondes de mon record sur ce circuit que j'adore. Je finis la session complètement naze et les muscles des bras titanisés. Ca ne m'a jamais fait ça avant et comme je viens d'installer des commandes reculées, j'ai peut être un peu de mal à m'y faire. Pour la deuxième session, je relève un peu l'avant de la moto pour qu'elle soit moins physique, mais je n'aurai pas le temps de voir la différence car au 3 ème tour je perds un slider et la tige de renvoi de selecteur de vitesse. Du coup les velcros de la combi sont nazes et je suis obligé de les scotcher au scotch US, pas top. 3 ème session, il va falloir que les chronos descendent car nous sommes 160 inscrits en rookies et le niveau a progressé depuis l'année dernière, je n'arriverai pas à faire mieux que 1"57"80 et encore une fois à l'agonie. Je suis super deçu, je ne comprends pas ce qu'il se passe car plus je force et moins les chronos descendent.

Vendredi, dernière session avant la qualif de cet après midi. Je passe des balles neuves pour les roder pour la qualif et je continue à régler la moto pour la rendre moins physique, mais ça reste dur tout de même, et les chronos ne sont toujours pas à la clef. C'est mieux, je finis mes essais libres en 1"56"22. En qualif, pour être pas trop mal il faudrait du 1"54"50, "loin". Départ pour la première qualif, j'arrive à trouver pas mal de tours clairs et je jette mes dernières forces pour claquer un 1"55"70. Je suis super deçu car normalement je suis plus rapide. Après avoir récupéré mes feuilles de chronos je m'aperçois qu'au transpondeur je suis en 1"54"986 soit 8 dixiemes d'écart ???? En gros, le fait d'avoir relever l'avant de la moto, la sonde alfano ne captait pas le premier partiel, du coup, je suis rassuré sur les mauvais chronos du week end, il faut relativiser.

Samedi matin, il fait plus frais que la veille donc ça devrait aller mieux. Comme d'habitude, je pars devant pour essayer d'avoir des tours clairs et au deuxième tour, mon alfano indique 1"54"6, ça me motive et j'accélère encore et je me rends compte que la moto est bien reglée et que je peux lui rentrer dedans encore un peu plus. Je finirai la session en 1"54"394. C'est plus d'une seconde plus rapide que l'année dernière donc je suis content. Après analyse des chronos je suis en pôle de la finale B, la course va être dur car je sais que des gars n'ont pas roulé en qualif pour essayer de gagner la course en finale B, " pas trop sportif mais bon", le niveau va être elevé.

Départ de la pôle, la pression monte et j'aimerais bien finir sur le podium, au moins en catégorie 600. FEU VERT, départ et au premier virage j'ose pas serrer le gars à côté de moi du coup je suis 4 ème. J'ai beaucoup de mal a gérer la pression et à me mettre dans le rythme, car je sais que pas mal de copains de paddocks me regardent, et que derrière ça me pousse au cul. Un autre pote de paddock N° 20 que je sais rapide me met la pression derrière, et me double au virage du trop tard sous drapeau jaune le coquin. Je suis un peu dégouté car j'étais en attente pour doubler le 3 ème. Du coup, 5 ème ça commence à faire beaucoup, il va falloir que je cravache pour redoubler tout le monde et prendre un bon rythme. J'arrive à passer un pilote et à m'approcher du podium, mais il reste une place à prendre, et qui est devant ? Le N°20 avec son 1000. Dur de doubler car il me largue dans les bouts droits, mais ma moto et plus saine et vive dans les courbes. Au bout de 6 tours de course j'arrive à le passer et je me concentre dans mes trajs et mes points de freinage car je sais qu'il suffirait d'une erreur pour qu'il me repasse. La course est longue et la chaleur toujours aussi étouffante, 7 tours avant la fin je me retourne et je me rends compte que j'ai environ trois secondes d'avance, donc je peu commencer à gérer. Du coup, à avoir baisser le rythme, je ne suis plus concentré, et  je loupe mes points de corde et 2 tours avant la fin le fameux N°20 est à mon cul. Je me reconcentre et jette toutes mes forces et réaccélérer pour claquer mon meilleur tour dans l'avant dernier tour. J'arriverai à le contenir à 1 sec derrière "chaud" et à finir 3 ème au scratch et 2 ème 600, avec un joli chrono de 1"53"606. Mes deux premiers podiums de ma carrière, podium scratch ( 3 ème ) et podium 600 (2 ème) et 15 tours de folie. Je garde un super souvenir de tout ça et je suis déjà pressé d'en découdre à Carole. http://dsrt.e-monsite.com/album-cat-1-230984.html

 

15-16 AOUT MAGNY COURS F1 :

Magny cours F1, un circuit où j'ai toujours eu envie d'aller rouler, mais les roulages sont rares et le circuit est loin de chez moi. 2 jours de roulages avec UP RACING prévus à deux cette année mais du coup j'irai tout seul, mon pote a annulé. La météo annoncée est catastrophique, j'aimerais bien rouler un peu sur le sec tout de même, mais bon on verra bien.

Premiers tours de roue, je suis perdu, la piste est tellement large, les courbes super rapides et la ligne droite tellement longue !!!!!!!!!!!! Sur le premier jour je ne ferai que 6 sessions sur le sec sur 7 car avec la route je n'ai pas pu faire la première. Début de la journée je me fais doubler par des avions de chasses alors que je suis à l'arrêt, je me pose même la question de savoir si je ne me suis pas trompé de groupe !!!!!! Pas facile de trouver les repères de freinage et les trajs. Je finirai la première journée en 1"56"9 avec des pneus qui ont plus de 150 tours pour l'arrière et environ 250 pour l'avant. On se croirait sur une piste humide tellement ça glisse.

Deuxième jour, après une nuit sous des trombes de flottes, j'attends un peu le matin avant de rouler car la piste est mouillée, et j'aimerais bien conserver mes pneus pluie pour la course de Carole au cas où. Fin de matinée je repars rouler en slick sur une piste, ou seules les trajs sont sèches, pas trop rassurant, en plus j'oublie d'allumer l'alfano, donc aucune référence. Après manger, difficile de rouler car il y a toujours autant de gars rapides, mais il y a aussi des très lents, donc pas facile. Je déprécharge un peu l'amorto car je suis loin d'aller en butée, mais toujours aucun bon tour pour valider les réglages. Dernière session je décide de mettre du gros gaz et je n'aurai malheureusement aucun tour tout seul, mais je finis avec un chrono de 1"56"4. Dans mon dernier tour je pense être en 1"55"5 mais les spots s'allument, drapeaux rouges. De retour au stand, mon pneu arrière est complètement détruit, j'ai fini en butée d'amortisseur, avec un bon réglage et un peu plus de tours ça doit pouvoir descendre un 1"55"00 sans trop de problème. A refaire au plus vite car la piste est géniale, l'organisation au top.  

 

 08-09-10 OCTOBRE COURSE DES ROOKIES A CAROLE :

La dernière course de l'année est déjà arrivée, la saison arrivant à la fin je suis motivé même si je n'aime pas trop ce circuit. Objectif du week end : descendre en dessous des 1"07"80 réalisé avec mon ancien 1000 GSXR K5 et ses supers pneus dunlop KR108.

Comme d'habitude, j'arrive le jeudi soir, j'installe tout le matériel et je fonce au contrôle administratif. A ma grande déception j'ai la série 1 qui commence dès 9h du matin, ça va être glissant !!!!!!!   Réveil 8h ça caille, je sors et là, il y a une légère bruine qui tombe, le sol est humide, ça va me faire un bon entrainement car demain j'ai également la première qualif à 8h30, encore plus tôt. Après 1 heure de couvertures chauffantes, je m'élance sur la piste qui parait complètement sèche. Au bout de quelques tours je suis rassuré, le grip est bien la, on peut commencer à mettre du gaz. Fin de session je sors en 1"09"56 à 1 seconde pleine de mon chrono de la semaine précédente, en entrainement. Ma fourche est en butée comme la semaine dernière je décide donc de rajouter 10ml d'huile dans les tubes de fourches et je freine un peu la compression. Deuxième session, il fait déjà meilleur que ce matin, on va essayer de forcer encore un peu plus pour descendre les chronos. Je n'arrive pas à descendre en dessous des 1"09"10, la moto bouge encore dans tous les sens , je suis super deçu. Troisième et dernière session de la journée et avant les qualifs, je force comme un bucheron mais rien n'y fait : meilleur chrono 1"09"52. Par contre je pense avoir trouvé un bon réglage de suspension pour demain.

Qualif 1, 8h30, on est en prégrille depuis 8h15, les pneus se sont refroidis et pourtant faut y aller pour assurer une place en finale A. Je pars derrière pour avoir le temps de bien chauffer les pneus avant de m'élancer dans des tours rapides. La moto est super bien réglée, je me sens super bien dessus et prends du plaisir à attaquer comme un goret. Sortie de la para tout en glisse avec mon pneu arrière qui comptabilise une centaine de tours et qui est complètement arraché. Je perds du temps mais c'est assez fun à piloter. Je signe quand même un 1"08"665, la finale A est assurée. Qualif 2, je pars avec un arrière neuf, et je sens tout de suite la différence, ça grip à mort, plus de grosses glisses comme avec l'autre pneu qui était arraché. Le temps de bien roder mon pneu, il ne me reste plus que 3 tours rapide à faire. Mon alphano m'indique 1"08"22, alors que j'ai encore de la marge, je force encore un peu et là 1"08"01, dernier tour rapide je donne tout ce que je peux, mais je me rate un peu à la sortie de la para où j'aurais pu accélérer plus tôt. Je finis quand même ce tour et là mon alphano m'indique 1"07"74. Je suis super content car j'ai battu mon record personnel et en plus j'aurais pu faire un peu mieux. Avec les résultats de transpondeurs je suis retenu en 1"07"616, ça me classe 9ème au scratch sur 58 et 2ème 600 sur 27.

Je suis donc en 3ème ligne et je n'ai quasiment que des 1000 autours de moi donc va pas falloir se foirer au départ. Feu vert, le pire qui pouvait m'arriver, arriva, la moto se cabre, l'avant de la moto est beaucoup trop haut, je suis obligé de couper les gazs pour reposer le train avant et réaccélérer, mais je perds au moins 10 places dans la manoeuvre. Je me retrouve juste derrière un 750 GSXR et un 1000R1, qui me bouchonnent dans le sinueux, mais dès qu il y a un bout droit, je me fais littéralement déposer. J'arrive à passer le 750 GSXR à chaque tour, mais le 1000R1 me bouchonne et du coup, je me fait à chaque tour redoubler dans les bouts droits. Il faut que j'arrive à passer les 2 dans le même tour et que je m'échappe. Je m'élance pour ma tentative, je passe le 750 dans le premier virage, et je tente un dépassement sur le 1000 à la fin de ce tour et je pense que ça peut passer et que je vais pouvoir m'echapper. Je force un peu sur le levier, mais soucis technique de haute importance, j'ai plus de freins avants. Je frôle la moto de devant et failli l'emmenner avec moi, j'arrive tout de même à prendre la courbe, mais en catastrophe. Je décide de continuer en anticipant mes freinages, mais c'est de pire en pire, je suis donc obligé d'abandonner la course avant de me mettre au tas et d'emmenner un autre pilote avec moi. 

De retour au stand, je regarde ce qui s'est passé et je me rends compte que c'est le liquide de frein qui est monté en ébullition et une bulle est arrivé dans le maître cylindre. Il me reste plus qu'à changer de liquide pour un plus performant. C'est dommage de finir la saison comme ça, mais ça aurait pu être pire si j'avais continué. La saison est finie, maintenant on va préparer la prochaine avec encore plus de courses.http://dsrt.e-monsite.com/album-cat-1-230985.html .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site